A la rencontre…d’une communicante digitale

14h le rendez-vous.

A peine le temps d’avaler un navarin d’agneau à la semoule façon coréenne, et hop. Il faut y aller. Je regarde le trajet sur mon appli Citymapper (que je nomme « meilleure appli » de mon palmarès personnel), c’est à 12 minutes de chez moi. 12 petites minutes : un irrépressible sourire m’envahit.

En remontant la rue Saint-Marc, je passe devant un café… Je vois une fille en terrasse avec un beau rouge à lèvres, très rouge. Je la regarde, elle me regarde. Elle a des lunettes sympas aussi, je les regarde. Elle prend un air gêné. Petite voix intérieure : « j’ai été lourde de la fixer comme ça ».

J’appelle mon RV pour lui dire que je suis arrivée ; la fille de la terrasse décroche son portable. Aaaah, merrrdeuh, c’est ELLE ! Je lui souris, « prenons l’air de rien », elle fait de même.

La demoiselle de 28 ans vient de créer son agence de communication digitale et marketing, il y a 3 mois. Respect ! Elle aide les marques à communiquer sur les réseaux sociaux et le web. Inviter des blogueuses? Organiser des apéros découverte? Créer un site web et faire en sorte qu’il se voit? Animer une page Facebook? Y’a qu’à demander.

Elle fait déjà travailler deux jeunes personnes en freelance : une graphiste/photographe et une responsable édito/écriture/stratégie. Au bureau avec elle, sur un rythme de 2 à 3 jours par semaine pour le moment.

« Est-ce que tu travailles BEAUCOUP? » lui demandé-je innocemment. Son sourire s’élargit, ses yeux se plissent : « elles sont DRÔLES tes questions, dis donc…! » (elle m’expliquera plus tard avoir eu peur de mon ancien statut de journaliste pour une chaîne de télévision. Ce rendez-vous était-il un piège? Un reportage tordu en caméra cachée et dont elle serait la victime?…)(la réputation caca de certains journalistes!) Elle consent tout de même à me répondre : bien sûr qu’elle travaille beaucoup, 6 jours sur 7, elle est en phase de développement ! Aouch !

Pour faire ce métier, il vaut mieux être curieux de tout (Snapchat, t’as essayé?), avoir de la fantaisie / de la créativité, montrer que l’on sait utiliser les outils web (t’as un compte Instagram? un blog? un Facebook?).

Et puis surtout, il faut faire ENVIE. Elle me dit ça en me regardant droit dans les yeux, avec un sourire bienveillant.

Là, je détaille mentalement ma tenue (oops, est-ce que le bonnet que j’ai gardé sur la tête pendant tout l’entretien « fait envie »?) et mon attitude (gratter dans un cahier tout ce qui sort de sa bouche, sans vraiment la regarder, ça « fait envie » ça?)

Je note en gros, en gras et en MAJUSCULE sur mon cahier : « faire envie ». Et je souligne deux fois, en lui faisant un grand sourire. Ok j’ai compris!

Détendue, à la fin de l’entretien, elle me donne pleins de conseils et de sites web à aller voir. J’ai bien ENVIE d’explorer ce monde de l’écriture / photos / réseaux sociaux de plus près.

MERCI – Energie jolie, jolie.

Et vous, la communication digitale, ça vous parle ?

✗ L’agence de la demoiselle : http://dire.agency/

✗ Pour apprendre comment se servir des outils digitaux, gratuitement, et en rencontrant des gens, c’est ici : http://www.meetup.com/fr/ (je ne connaissais pas, mais je trouve ça GENIAL)

✗ Ses 4 sites de référence pour apprendre et se tenir au courant : http://www.blogdumoderateur.com/http://www.presse-citron.net/http://www.frenchweb.fr/http://www.mycommunitymanager.fr/

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *