A la rencontre… d’une Comédienne – Formatrice

« Tu veux venir voir la pièce de ma cousine ? » C’est mon beau-frère qui propose.

Moi, toujours partante : « avec plaisir ! » (mais prudente) « c’est sur quoi ? »

La réponse me laisse en légère perplexité : « sur le passage à l’âge adulte des enfants de la DDASS »

Soit. (Bouh, c’est glauque non ?). Mais soit.

J’AI ADORE. Pas pathos du tout, bien écrit, de l’humour. Lancer de fleurs  sur la scène.

2 mois après, je donne RV à Véronique dans un café près de chez moi. Pour qu’elle me raconte son parcours de comédienne, metteur en scène et formatrice. Je cherche auprès d’elle l’inspiration, car elle réussit à composer son temps entre une activité rémunératrice et des projets plus créatifs. Mon rêve d’aujourd’hui.

15h. A la brasserie Le Plomb du Cantal.

Je prends un citron chaud… Véronique, une salade périgourdine. Elle n’a pas eu le temps de déjeuner.

On commence : son DEA de grec ancien, le Conservatoire d’Angers, les années d’enseignement en Lycée et les premiers ateliers de théâtre avec ses élèves

Son plat ne refroidit pas (vive la salade !)… Mais je la fais tellement parler qu’elle n’arrive pas à avaler un seul morceau de haricot.

On poursuit : elle quitte l’enseignement, fin 1998. Sa date clé. Et se lance sans filet…dans le métier de comédienne à plein temps.

Je regarde ma montre : 16h30. Je dois absolument partir, un rendez-vous m’attend. On se regarde, désolées…L’histoire de sa vie débute à peine. Alors on décide de se revoir.

Deuxième rendez-vous.

Cette fois, Véronique a pris la précaution de manger avant. Pas folle la guêpe !

Et je n’ai pas prévu de RV juste après. Maligne la musaraigne !

Là, on entre dans le DUR.

C’est quoi son métier de formatrice ?

Elle intervient depuis 2005 sur des ateliers de « prise de parole en public ». Et travaille pour 3 organismes différents (Doxa Formation, Synergie et Formatys). Les tarifs varient entre 500 et 700€ bruts par date. Elle s’assure donc environ 2000€ nets par mois par ce biais. Intéressant, TRES intéressant !

1, 2, 3, SPLOUTCH. Je m’immerge dans son expérience.

On ne m’a rien dit, mais il est fort probable que je sois la fille cachée de Bob l’Eponge. A chaque fois que quelqu’un me parle de son travail avec un tant soit peu de passion… j’ai envie de le faire ! Une EPONGE vous dis-je !

Véronique, avec son charisme, son sourire authentique et ses grands yeux marrons tout doux…elle serait capable de me faire aimer la plomberie je crois.

Elle me propose de réfléchir à plusieurs idées de formation que je pourrais proposer. Et de me mettre en contact avec son réseau.

Elle me parle également de la grande nouveauté : la formation EN LIGNE. Qui prend de plus en plus de place dans les budgets. Et nécessite d’écrire des petits scénarios ludiques pour accrocher les apprenants. Est-ce que ça m’intéresserait d’en rédiger ?

Je dis OUI à tout. Jane l’Eponge, c’est moi.

On passe les deux heures suivantes à parler écriture de spectacles, personnages et poésie. La passion en intraveineuse.

A la fin du RV, je me sens formatrice ET auteure.

Comme ELLE. Tout pareil !

Et vous, ça vous arrive de vous faire happer par la passion de quelqu’un ?

✗ La pièce de Véronique, « J’ai pas l’temps, j’suis pas comme eux », petite vidéo de présentation ici

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *