Quelles compétences vendre ?

Dans la boutique de mes compétences, il y a du choix. BEAUCOUP de choix.

Du vert, du jaune, du rouge, toutes les couleurs de l’arc-en-ciel.

Il faut dire que ça fait 18 ans. 18 ans que je travaille, en enchaînant des métiers différents. Consultante médias, Directrice des études marketing, Directrice artistique à la fiction, Journaliste…

Alors quand on me demande de rédiger un CV clair, avec une ligne directrice et un message unique ? Je patouille dans une semoule bien dense.

Pour éviter de m’enliser plus longtemps dans le couscous, je me tourne vers ma coach pro. Mademoiselle F. Comme une assemblée de croyants se tournerait vers Dieu.

Je lui envoie l’ébauche que j’ai rédigée sur DoYouBuzz.com, un chouette service en ligne pour mettre joliment en page ton CV. Et hop, Demerden Ziziche, comme dirait ma mère.

La réponse de Mademoiselle F est rapide. Et CINGLANTE.

« Qu’est-ce que c’est que cette liste de compétences sans queue, ni tête. Ni queue! Ni tête!? »

Mais non…

En fait, la réponse de Mademoiselle F est rapide. Et bienveillante.

« J’ai l’impression que vous avez choisi une approche « informative », en remplissant dans le détail les catégories, est-ce correct ? » m’écrit-elle.

Heu, oui, c’est une façon élégante de dire que j’ai tout fourré dans le document. Résultat ? C’est KLOUG et ça provoque inévitablement l’indigestion.

« Un CV étant un document marketing », poursuit-elle, « il n’est pas nécessaire que tout y figure. L’idée est de partir du projet, donc par exemple la gestion de projets culturels, et de mettre en exergue tout ce qui, chez vous, y est lié. Vous voyez ce que je veux dire ?« 

Un peu mon neveu que je vois ce qu’elle veut dire.
Ce qu’elle veut dire, c’est que tant que mon projet professionnel ne sera pas fixé, ça ne sert à rien de l’arroser avec un CV qui ressemble à un souk. Elle préférerait une jolie boutique de luxe, avec un seul type d’article à vendre, bien exposé dans un écrin.
Il faut d’abord que je choisisse un PROJET.
Elle me propose de faire le test à partir de la « gestion de projets culturels ».
> Puis-je regarder quelques profils, et venir au prochain rendez-vous avec une sorte de « portrait-robot » des compétences du gérant de projets culturels ?
> Ensuite on regardera quel type de mapping est possible avec mon parcours.
J’enfile ma tenue de « profileuse », et m’attèle à l’exercice.
Pour m’encourager (ou simplement par goût de la phrase bien agencée), Mademoiselle F conclut son mail en lançant :
« Allez, ne vous faites pas de mouron ! Tout mûrit ! »
Comme quoi, la poésie se glisse ABSOLUMENT partout.
Et vous, avez-vous déjà piétiné sur la rédaction de votre CV ?

✗ L’outil joli de mise en page pour les CV, c’est DoYouBuzz, et c’est ici

✗ Rappelez-vous, j’avais listé toutes mes compétences dans le cadre d’un bilan proposé par Ingeus et Pôle emploi, . Maintenant, il est temps de profiler et de cibler.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

2 Comments

  1. 7 mai 2016
    Reply

    Good post and right to the point. I am not sure if this is really the best place to ask but do you folks have any ideea where to hire some prsoiosefnal writers? Thx

    • madoremifa
      9 mai 2016
      Reply

      Thank you! Sorry, but i’m really not hiring any writer…yet!;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.