A la rencontre…d’une créatrice de contenus web

Tu crées des contenus digitaux ? Tu es une artiste du web alors ?

Oui. Brigitte conçoit des gifs animés, tweete en live sur des événements, rédige des articles publiés sur des sites web, anime des comptes Instagram, Facebook et autres blogs…

C’est ce qu’elle m’explique devant un chocolat chaud, dans un café sur la Place de Clichy. Ce jour-là, elle grinche un peu. Un client lui met les nerfs en pelote. Elle aurait bien envie de lui dire d’aller voir aux Bahamas si elle y est, mais il faut d’abord qu’elle en trouve un autre. Pour assurer sa pitance. Vie de freelance.

Brigitte a 57 ans. Elle dit « je suis quelqu’un d’atypique ». Et c’est vrai. Elle fait un métier de jeune vingtenaire. Il y a 2 ans, elle a repris ses études pour se former au web-marketing, dans le but de créer sa boîte. Devenir sa propre patronne. Un an à l’IESA Multimédia à apprendre le code informatique, Photoshop, le référencement et tout. Quelques mois avec l’ADIL pour apprendre à devenir Chef d’entreprise. Puis elle lance « Mediamaispasque », sa société de conseil en communication digitale.

 Brigitte remet une mèche de cheveux blonds derrière son oreille. Elle me demande : « mais à quoi ça va te servir que je te raconte tout ça ? » Elle fait sa coquette, je la rassure. Elle sera pour moi une source d’inspiration ! Je ne sais pas encore exactement de quelle manière, mais ça… je vais trouver.

Elle poursuit le récit de ses aventures professionnelles. Au début, elle propose ses services de communicante digitale à des personnes qu’elle connaît. Bénévolement, histoire de se faire la main. Elle audite leurs sites web, leur fait des recommandations, et passe à l’opérationnel. En animant leurs réseaux sociaux. Elle apprend à écrire vite et percutant, à se débrouiller avec les bizarreries informatiques (le fameux…« mais pourquoiiii mon image ne s’affiche pas pardieu ? »), à être créative et à coller à la ligne éditoriale.

Puis, de fil en fil et en aiguille, elle prend confiance. Et commence à facturer. C’est 1000 euros la journée-conseil. Son bilan après 9 mois d’activité ? Elle dépasse les 60Keuros de chiffre d’affaires. Révérence devant la Queen des Internets.

Et comment elle va chercher le client ? Cette question lui donne envie de fumer… elle me dit « on va en terrasse » ? Je la suis en attendant ma réponse, tel un chien truffier. La prospection, c’est ce qui lui semble le plus difficile, m’explique-t-elle dans une volute de fumée. Elle envoie des mailings. Et vérifie QUI ouvre son mail grâce à un logiciel qui balance les noms de ceux qui envoie ça à la poubelle immédiatement : mailchimp. Elle peaufine son site et publie sur ses réseaux sociaux, ce qui attire le chaland. Aller au contact en multipliant les déjeuners ? Pas très friande de ça notre Brigitte.

C’est à ce moment précis qu’un homme nous aborde. Il prospecte justement pour une cigarette, que Brigitte lui tend généreusement. L’homme se tourne ensuite vers moi …« Quels beaux yeux bleus…il a de la chance votre mari, il n’a pas besoin d’aller voir la mer ». Ca lui en bouche en coin à Brigitte. Je lui propose : « si tu veux je rabats le client pour toi ! »

Et vous, la communication digitale, ça vous tente ?

✗ La formation de pointe que Brigitte a suivi à l’IESA Multimédia, c’est

✗ Pour apprendre à devenir Chef d’entreprise avec l’ADIL, c’est ici

✗ Si vous voulez écouter Brigitte tweeter sur le webmarketing, voici son compte

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *