IFs ⎈ Jours suivants : …Concrètement, ça sert à quoi ?

(Rappel des épisodes précédents… C’est quoi l’IFs ? L’Institut des Futurs Souhaitables. Une formation de 6 mois pour rencontrer les entrepreneurs de demain, ceux qui ont décidé d’avoir un impact positif sur la société.)

 C’est la question à 100 francs, 200 francs, que dis-je à 1000 francs… comme la valse à 1000 temps, elle ne cesse de m’être posée. A la tablée familiale, le jour de Noël, dans les bars parisiens, avec des amis, dans mes rêves, la nuit…

« Mais CONCRETEMENT, elle sert à quoi ta formation ? »

Sous-entendu…C’est bien de se branler la nouille sur l’état du monde et d’envisager de transformer la société pour créer un avenir meilleur. En effet, qui n’aurait pas envie de fumer des joints autour d’un feu de bois en se demandant quoi !?

« Mais CONCRETEMENT, t’apprends QUOI comme métier ? »

Sur le plan de la « concrétude du concret », de la transformation de nouvelles compétences en monnaie sonnante et trébuchante, je crains de décevoir. Je me mets donc à genoux devant vous, et demande l’absolution. Amen.

L’Institut des Futurs souhaitables, ça sert …à devenir AWARE (comme dirait cette idole de Jean-Claude Van Damme).

Tu le savais toi, que le réchauffement climatique se poursuit…et que même si on stabilise les températures grâce à des mesures drastiques, le niveau des mers va monter ? Que c’est écrit ?

Oui, moi aussi je l’avais lu dans les journaux…mais quand c’est François-Marie Breton, climatologue et chercheur au Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement, qui te l’explique en détails…ben t’arrêtes de mettre ton chauffage à fond.

Et c’est comme ça pour tous les grands enjeux du MONDE. Climat, énergie, biodiversité, alimentation, santé… Ca donne le vertige hein ?

« Ok mais CONCRETEMENT, tu deviens « aware », et après ? »

Concrètement, on rencontre aussi des entrepreneurs qui bougent leurs jolies petites fesses pour avoir un impact positif et transformer la société.

Dans le lot, y’a Guillaume Capelle, qui a créé une plateforme pour mettre en contact les réfugiés et les habitants de la terre d’accueil : SINGA. Résultats concrets : 3000 réfugiés accueillis, et 1000 qui ont appris le français. Et hop, ça bouge !

Y’a aussi le jeune et beau Maxime de Rostolan, ingénieur chimiste de formation. Lui, son truc, c’est de développer une agriculture plus saine, sans chimie : la permaculture. Alors il a mis les mains dans la terre et créé « Fermes d’avenir » pour favoriser l’agroécologie.

Y’a le super énergique et énergétique Frédéric Bardeau, qui a passé le concours de la DGSE pour devenir espion, avant de tomber d’amour pour internet. Dans le chaos organisé de son parcours, il lance des écoles gratuites pour apprendre à développer des sites web. Les écoles Simplon.co. Son idée ? On a tellement besoin de développeurs informatiques que ça permet aux jeunes qui n’ont pas accès à l’emploi de se faire embaucher…sans discrimination.

« Donc y’a des entrepreneurs qui agissent, et TOI ? »

Moi…je m’inspire et souhaite rencontrer le projet qui me donnera envie d’envoyer mon CV.

J’échange avec les 23 autres « voyageurs » qui suivent la formation avec moi pour imaginer ce que l’on pourrait faire ensemble.

Je rêve plus large, plus grand, plus ample, que le chemin tout tracé de la carrière verticale. Je trouve du sens.

« Ok super ! Je voudrais pas te stresser mais il ne te reste plus que 9 mois avant la fin de tes Assedics…alors rêver, c’est chouette, mais n’oublie pas de manger en septembre prochain. CONCRETEMENT« .

Gloups, oui !

Et vous, avez-vous déjà fait une formation qui vous a inspiré sans vous donner de compétences immédiatement mobilisables ?

✗ Pour comprendre facilement les grands enjeux du monde, l’IFs a conçu un outil multimédia gratuit et pédagogique : Post-r . Allez-y, ça rend intelligent !

✗ Vous voulez accueillir des réfugiés ? C’est sur Singa France.

✗ C’est la permaculture qui vous botte ? Ou vous voulez juste voir à quoi ressemble Maxime de Rostolan ? Voici ses 10 propositions pour une transition agricole.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

2 Comments

  1. 10 janvier 2017
    Reply

    Chère Alexandra, comme j’ai apprécié cet article !!! Je vis au quotidien ce que tu partages et j’en parle d’ailleurs dans un de mes articles de blog sur le changement de vie. Ah que les schémas traditionnels ont la peau dure et laisse peu de place pour les chercheurs de sens comme nous ! Mais je crois en un changement de mentalité petit à petit. Bravo et très belle route pour cette année 2017.

    • madoremifa
      10 janvier 2017
      Reply

      Merci Cécile !! Une très belle année à toi aussi : amour, douceur et beaux projets porteurs de sens 😉 Ce qui compte pour nous, les chercheuses d’or, c’est de garder confiance ! On va les trouver les pépites. Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *