J’ai développé un projet de docu…orgasmique

Qui a dit « dans la vie, faut essayer » ?

Cherchez pas, j’ai bien peur que ce soit moi !

Tout commence un mercredi soir, un 25 mai très exactement. Il fait beau, il fait chaud. Je décide d’aller voir une pièce au Théâtre de la Villette. Il faut dire que le titre du spectacle est plus qu’alléchant : « La fonction de l’orgasme »… Je n’ai aucun mal à convaincre trois copines de me suivre dans cette aventure.

Silence nerveux dans la salle. Puis la comédienne Constance Larrieu fait son entrée, en costume trois pièces couleur chair. Et nous embarque pour 1h15 d’exposé sur le rôle de l’orgasme. Drôle, coquine, savante, Constance sait titiller son auditoire.

La PREUVE ? Ce couple assis juste devant nous. Qui se chuchote à l’oreille (assez fort pour qu’on entende tout de même) : « on devrait le faire plus souvent ». Gênant. Très gênant.

Mais Constance, c’est aussi une « tronche ». Une créature qui aurait pu faire Sciences-Po + Hypokhâgne + l’ENA. Pour les besoins de cette pièce, elle a effectué 5 ans de recherches et épluché les travaux du psychanalyste viennois Whilhelm Reich. (Oui, vous savez, l’élève de Freud. Non ? Moi non plus je ne savais pas. Avant). Elle a malaxé cette matière ardue pour nous la recracher de manière accessible. Une belle prouesse !

La pièce mélange du one-woman-show, des graphiques diffusés sur écrans, des extraits d’interviews (sexologue, psychanalyste…gigolo) et des clips montrant des ballons de baudruche roses en plein coït. C’est là que je me suis dit…en regardant les ballons se frotter les uns aux autres sur une musique lascive :

Pourquoi on en ferait pas un documentaire pour la télévision ? hein ?!

Après une nuit de rêves érotico-scientifiques, je décide d’essayer. (D’écrire le documentaire, pas d’avoir un orgasme)♡o。(Rrrrho).

 Et hop, un mail à la Compagnie de théâtre Jabberwock : avez-vous déjà un projet de documentaire issu de la pièce ? Non ? Alors je peux l’écrire et le proposer à des producteurs de télévision ? Oui ? Super !

 Et hop, je rédige 8 pages pour expliquer le concept : Wilhelm Reich dit que ceux qui bloquent le processus naturel de l’orgasme s’exposent à de graves névroses. Et on peut vous le prouver, à travers un film, schémas et interviews à l’appui. Si si.

 Et hop, j’envoie ma bafouille à une productrice que je connais.

Ce projet va-t-il l’exciter ? Va-t-elle avoir envie d’aller plus loin ?

Je ne sais pas encore.

En attendant, j’ai développé mon premier projet de documentaire.

C’est bon ça, non ?!

Et vous, avez-vous déjà tenté une expérience professionnelle inédite, pour le plaisir d’essayer ? 

✗ Pour ceux qui aimeraient bien en savoir plus sur cette fameuse fonction de l’orgasme…je vous incite à cliquer sur le site de la Compagnie Jabberwock 

✗ Pour ceux qui seraient plus intéressés par l’écriture documentaire que par l’orgasme , vous pouvez consulter le blog d’un auteur de docs : notes d’intention par Pierre Mathiote

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

3 Comments

  1. 17 juin 2016
    Reply

    Whaou! Bravo pour cette initiative! J’ai hâte que tu nous parles de la suite donnée à ton projet.

    • madoremifa
      17 juin 2016
      Reply

      Oh ouiii !;)

  2. 18 juin 2016
    Reply

    J’aime beaucoup ton article, c’est génial comme idée. Finalement tu nous prouves que tout est possible, il suffit d’essayer. Merci pour ce beau partage d’optimisme et de drôlerie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.