J’ai honoré mon premier contrat, en freelance

Quand j’ai envoyé un message à Adrien en janvier dernier, pour lui souhaiter une bonne année, je ne pensais pas que cela déboucherait sur un contrat …!

Je suis avec mon fils, dans une rue pleine de voitures en furie, direction l’établissement Saint-Sulpice. On a rendez-vous avec le directeur. Objectif : Le convaincre d’inscrire l’ado brillant en seconde l’année suivante. Important, n’est-ce pas ? On presse nos pas.

Forcément, c’est le moment que choisit mon téléphone pour sonner.

Je regarde l’écran : « Adrien ». Ok je prends. Sait-on jamais.

« Hello, je te dérange ? » (C’est bien Adrien).

Moi : « pas du tout, du tout, du tout…. » (j’essaie de respirer par le ventre pour effacer toute trace d’essoufflement)(j’affiche un grand sourire, il paraît que ça s’entend au téléphone).

Il me souhaite une bonne année également (on est quitte;) et me demande si j’ai un peu de temps en ce moment. Il a besoin d’une experte en développement de scénarios.

Je fais signe à mon grand fils d’arrêter de marcher, et me concentre. Si les voitures pouvaient également s’arrêter de rouler, les passants de passer, et les oiseaux de piapiater pour que j’entende bien ? Merci !

Accélérer le développement de séries fiction à destination des chaînes de télévision et des nouvelles plateformes web ? Pour Golden Moustache ? Un contrat freelance de 2 jours par semaine sur 3 mois ?

Oui. Oké. C’est rémunéré …?… Avec plaisir alors.

Je raccroche.

Le petit homme de 15 ans qui m’accompagne me regarde avec un bouquet d’étoiles dans les yeux : « Tu CO-NNAIS le mec de GOLDEN MOUSTAAACHE ?!? »

Je sens que je passe instantanément du statut de mère à celui d’idole interplanétaire.

Ne pas hésiter à prendre un air blasé : « ben oui, Adrien. Mon ancien collègue à la fiction chez M6… Celui avec qui on ricanait pendant les pauses cafés. »

Ca laisse mon fils sans voix. Golden moustache, quoi !!

J’arbore mon petit sourire intérieur. gniii. J’ai envie de rire.

(ellipse temporelle)(3 mois plus tard)

Ma mission chez les « moustaches dorées » est terminée.

Mon contrat est honoré.

Le développement de fiction a été accéléré.

Comment j’ai réalisé ce tour de magie ?

Grâce à quelques trucs, que je vous livre.

Lire et sélectionner les projets que les auteurs envoient.

Organiser des réunions de création avec des scénaristes de talents.

Proposer des pistes pour réécrire les histoires en souffrance.

Contacter de nouvelles plumes avec qui travailler.

Abracadabra.

Et hop. Une famille de gentils fantômes légèrement épuisants apparaîtra. Pourquoi pas sur Disney Channel ?

 Prochaine étape sur le chemin du Nirvana professionnel : trouver un nouveau contrat, encore plus souhaitable, encore plus créatif, encore plus ludique, encore plus à même de changer le monde.

Soyons réaliste, demandons l’impossible !

(phrase piquée à Che Guevara)(le bras levé)

Et vous, ça vous a procuré quelle émotion votre premier contrat ?

 ✗ Pour ceux qui n’auraient pas encore 15 ans, ou qui auraient dépassé les 25 ans, voici un sketch web des Golden Moustache : l’école de la pornographie (si on enseignait le porno sérieusement ?), le hic (quand un truc commence à te dégoûter avec ton mec)

✗ Développer de la fiction, c’est un métier ? Oui. C’est de la direction littéraire, et ça s’enseigne , et se pratique comme ça.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

3 Comments

  1. Marine
    31 mai 2017
    Reply

    Bonjour chère chercheuse de voie,
    Beaucoup plus jeune en terme de naissance de vie pro (2 ans… un vrai bébé) après des études diverses et des expériences professionnelles tout aussi éclectiques, j’ai quitté mon job (qui se passait très mal) et suis en pleine crise existentielle.
    Je me suis retrouvée dans certaines de vos interrogations et j’aurai souhaité avoir, si c’est possible, des infos concernant Mademoiselle F (son contact, ses tarifs) ou si vous aviez éventuellement d’autres noms à me suggérer. Cette demoiselle semblant avoir une façon de travailler, et de penser, qui me semble adaptée à ce type de passage à vide 🙂
    Je vous remercie infiniment pour votre aide ! et courage pour la suite,
    Une autre chercheuse de voie

    • madoremifa
      1 juin 2017
      Reply

      Bonjour jeune comparse ! Celle qui se cache sous Mademoiselle F est ici : https://www.linkedin.com/in/fabiennetailleur/ Tu peux l’appeler et voir directement avec elle pour ses tarifs. Elle pourra éventuellement te conseiller d’autres noms également, sachant qu’il n’est pas inutile d’en rencontrer plusieurs (2 ou 3). Le feeling est tellement important. Belle recherche à toi 😉

      • Marine
        2 juin 2017
        Reply

        Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *