J’ai rencontré…une experte en créativité

L’innovation et la créativité, ça fait 10 mois que je tweete sur le sujet !

285 pépiements d’oiseaux répertoriés sur mon compte.

Et 51 abonnés !

(Quoi, c’est pas beaucoup?! Jésus, il n’avait que 12 disciples je vous rappelle…)

Comme c’est LE sujet qui me fait le plus frétiller, je décide de rencontrer des personnes qui en ont fait leur métier. Car je me rêve en « boosteur de créativité ». Faire jouer les gens pour qu’ils se lâchent… et pondent de chouettes idées à mettre en oeuvre.

C’est sur internet que j’ai trouvé la PERLE. Elle s’appelle Annie, et a un parcours proche du mien. Ecole de commerce, quelques années dans l’audiovisuel pour développer la chaîne Paris Première, et la création d’une agence pour accompagner l’innovation.

Tant de points commun, c’est le Destin non ?!

Je lui écris un mail pour lui expliquer tout ce qui nous rapproche, qu’elle est « ma promise » et que nous sommes faites pour nous rencontrer. Dans les plus brefs délais.

Devant l’évidence, elle s’incline. Et me donne rendez-vous à la Défense, un mercredi à 13h15. Pour un café ou un déjeuner… « on avisera sur place si cela vous convient », me dit-elle.

Cette dernière phrase me laisse perplexe. Gageons que j’arriverai à décrocher un déjeuner, aka la médaille d’or.

Devant le Cnit, on met un peu de temps à se mettre la main dessus. Nos portables greffés à l’oreille, on tente de se repérer : « j’ai un manteau avec du orange dedans » m’indique-t-elle, « moi j’ai une chemise blanche » renchéris-je (comme 98% des cadres de la Défense)… Tout à coup, j’aperçois sa tenue, avec des carrés de couleurs. Un petit coucou, et on raccroche en se faisant face.

On opte rapidement pour des sushis. J’ai gagné la première manche !

Annie Longeot m’écoute. Très attentivement. C’est fou cette capacité qu’elle a d’écouter. C’est une sorte de don. Une vague de chaleur m’envahit, et je lui livre mes rêves, mes projets. Professionnels, hein, on s’entend ! (Je garde le reste pour moi).

Quand le puzzle de mon projet lui semble suffisamment clair, elle me donne des pistes. Très concrètes les pistes. Avec Annie, pas de blablabla inutile.

Pour intervenir en « formation créativité », il faut SE FORMER et disposer d’une boîte à outils.

Il y a 4 références dans le domaine : Créa-Université, Cégos, Iris et la certification Asit.

Pour me permettre de débuter, elle me suggère de passer le CASTING de Cégos.

Je leur envoie une lettre de motivation pour animer l’une de leurs formations déjà existantes. S’ils me trouvent à leur goût / compétente / charismatique, ils se chargeront eux-mêmes de me former. Elle est pas belle la vie ?

Comme tout métier qui s’exerce en indépendant, il faut savoir gérer son stress par rapport au fait de « faire son chiffre ». Le fameux syndrôme du « je n’ai rien-pas de projet-personne ne m’appelle », qui précède le trop plein de commandes.

Mais ça peut marcher très bien ! Il est tout à fait possible de se rémunérer entre 3000 et 5000 euros nets par mois.

Je gobe une dernière assiette de makis thon-avocat, et lui sourit, ravie. Les dents pleines de riz.

Pour clore ce déjeuner en beauté, elle m’offre même d’assister à une séance de créativité avec ses élèves de Sciences-Po. Pas de sushis Annie, je viendrai avec grand plaisir !

Et vous, quelle personne de l’internet souhaiteriez-vous rencontrer ?

✗ L’agence d’Annie Longeot de conseil en innovation et créativité : Rondement carré (un bel oxymore !)

✗ Pour en savoir plus sur son parcours, vous pouvez aller voir son CV DoYouBuzz.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *